Afro-Feeling Music est la propre définition de sa musique, qu'il veut métisse et synthétique de l'Afrique et de l'Occident, avec des messages d'espoir et de sagesse, sur des rythmes associant tradition sénégalaise caractéristique et arrangements très occidentaux.

S.R.M. (Sénégalaise Roots Musique) fut sa première découverte en parcourant le Sénégal avec le Super Diamono de Dakar. Ce fut une expérience hors paire. A bord d'un bus avec armes et bagages, ils allaient de ville en ville, faire connaitre cette musique née dans le coeur de huit jeunes de Dakar.

Le fameux mbalax qui etait nee apres plusieurs mois de travail au sein de notre groupe le Super Diamono compose de :

Bayla DIAGNE

Bassiste / Chef d'orchestre / Humaniste parfait. le FONDATEUR

Aziz SECK

Le Roi du sabar/ le moteur / une ferrari.

Omar PENE

Chanteur / Notre messager auprès du peuple sénégalais

Elias BASS

Claviers / Compositeur / Arrangeur/ Chanteur

Baye TAMA

Tama / réagit au quart de seconde.

Lapa Diagne

Batteur / Choriste / Arrangeur / mon vrai pote

Bop SENE

Guitariste / Bassiste / cool mec

Laye DIALLO

Technicien / Homme à tout faire / une gentillesse exemplaire

La Casamance, une région au sud du Sénégal, verte de par sa végétation et douce de par ces parfums qui vous ennivrent dès que vous arrivez à Ziguinchor, sa capitale en bordure de fleuve. C'est là que je compris l'importance de la nature sur la vie et le monde qui nous entoure. Et depuis ce jour est né le Feeling, ce mot qui me permet de gérer mes relations et communications à travers le monde. Tout était là, afin de favoriser l'évolution et le caractère de cet Afro-Feeling-Music. Le silence des premières heures du matin enrobé du chant des oiseaux m'attendait lors des moments de méditations.

1979-1980 (tournée sénégalaise). Durant cette année, beaucoup d'artistes vinrent tenter une expérience avec ce groupe mythique qu'était le Super Diamono. La première étape fut la Gambie. Des moments inoubliables, à ce stade difficile d'imaginer qu'autre chose que ce que nous vivions pouvait exister. La totale. Mais c'était ignorer la Casamance. Là-bas, ce fut le délire.

Arriva un jour, un jeune musicien, tout sympa, avec son harmonica et sa guitare. On l'appelait le „Bob Dylan sénégalais“.

Homme orchestre, habitué à jouer tout seul, exprimant des rythmes et des harmonies à vous couper le souffle, sa magnifique voix pouvait s'intégrer dans les cordes du Super Diamono.

Et ce qui inspira Elias Bass à arranger sa musique dans sa propre couleur.

Il s'appellait Ismaël Lo.